Audubon
peintre, naturaliste, aventurier

Audubon (introduction)
> Le peintre des oiseaux
> Jean-Jacques Audubon au Muséum de Nantes
> Sur les pas d'Audubon à Couëron
> Autour de l'exposition
> Bibliographie sélective
> Les acteurs du projet
> L'exposition en quelques vues ...

Une exceptionnelle collection d’oiseaux

Des dessins inédits d’Audubon

Des aquarelles et gravures d’Audubon

L'art naturaliste aujourd'hui

La collection d’oiseaux du Muséum de Nantes est l’une des plus riches de France après celle conservée au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris. Elle renferme notamment plus de 500 spécimens en provenance d’Amérique.
On sait depuis peu que cette collection n’est sans doute pas étrangère à l'engouement du jeune Couëronnais pour l'ornithologie : "Monsieur Audubon, célèbre ornithologiste, autre Cuvier américain, a été initié par moi à cette science qui fait aujourd'hui sa gloire" écrit François-René Dubuisson, premier conservateur du Muséum, en 1833. En effet, à la fin du 18ème siècle, Dubuisson, pharmacien nantais, ouvre son cabinet d'histoire naturelle au public.
On peut alors imaginer que le jeune Audubon y découvre ses collections d'oiseaux naturalisés. De là naît peut-être la passion de l'homme…
Appartenant au fonds iconographique du Muséum de La Rochelle, ils viennent d’être révélés par la revue 303 et seront présentées pour la première fois au public. Ces œuvres de jeunesse d’une qualité exceptionnelle, réalisées dans les années 1803-1804, devraient faire progresser de manière significative, la connaissance que nous avons du travail de l’artiste, avant ou peu après son départ définitif pour l’Amérique.
Héron bihoreau - muséum Nantes
Chevalier semi-palmé- muséum La Rochelle

Depuis son ouverture en juin 2004, l’exposition a accueilli plus de 40 000 visiteurs. Encouragé par ce succès, le muséum a décidé de la prolonger jusqu’à la fin de l’année 2005 en y apportant cependant quelques modifications.

Début 2005, les gravures de l’édition originale prêtées par le John James Audubon Museum, Henderson, Kentucky ; ainsi que celles de la Bibliothèque de l’Institut de France ont été remplacées par des reproductions de grande qualité. Vous pouvez ainsi découvrir de nouveaux oiseaux d’Amérique. L’accent est mis sur les différentes étapes de réalisation de la gravure : de l’aquarelle jusqu’à l’édition de la planche finale.

 

 

Bécasseau maubèche - Aquarelle de JJ Audubon
New York Historical Society
Grand héron - Aquarelle de JJ Audubon
New York Historical Society

Des lettres d'Audubon redécouvertes

Elles appartenaient au Docteur Louis Bureau, conservateur du Muséum de Nantes de 1882 à 1919, et qui n’était autre que le petit neveu de Ferdinand Rozier, avec qui Audubon émigra en Amérique en 1806.
Au nombre de 8, elles ont été envoyées de New-York en 1807, et adressées au Capitaine Audubon, le père de Jean-Jacques.

Des artistes du monde entier

Associée à l’exposition présentée au premier étage et consacrée à Audubon, le muséum présente dans ses salles du rez-de-chaussée, les œuvres de 11 illustrateurs naturalistes originaires de huit pays différents :

John Busby (Ecosse)
Jean Chevallier (France)
François Desbordes (France)
Jon Fjeldså (Danemark)
Vadim Gorbatov (Russie)
Lars Jonsson (Suède)
Frits-Jan Maas (Hollande)
Serge Nicolle (France)
Chris Rose (Angleterre)
Barry Van Dusen (Etats-Unis)
Juan Varela (Espagne)
Ils présentent chacun deux oeuvres, ainsi qu’un texte leur permettant d’expliquer en quoi leur manière d’appréhender et de représenter la nature est différente, mais aussi parfois encore très proche de celle d’Audubon, 200 ans après....

" Denis Clavreul sur les traces d'Audubon"

« J’avais depuis longtemps le projet de réaliser un travail lié aux voyages de Jean-Jacques Audubon, de rendre hommage à ce naturaliste-artiste-aventurier exceptionnel qui a fortement marqué l’histoire de l’art naturaliste bien que mon « style » soit différent du sien, influencé par les œuvres d’artistes animaliers plus récents et par l’évolution des arts plastiques en général depuis deux siècles ».

Tels sont les propos de Denis Clavreul, naturaliste et dessinateur autodidacte, qui a fait de ses deux passions son métier. Cet artiste, nantais d’adoption, attache une grande importance au contact direct avec la nature, aux nombreux croquis et études qui en découlent, et effectue à cette fin de multiples déplacements sur le terrain. Au cours de l’année 2003, il a effectué 4 voyages en Amérique sur les traces d’Audubon, s’arrêtant ainsi en Floride, puis sur les bords des grands fleuves du Kentucky à la Louisiane, au Labrador et terminant par la Pennsylvanie et le Missouri. Il en a ramené des centaines de croquis et d’aquarelles d’oiseaux, de paysages, de lieux où Audubon a vécu, mais aussi d’impressions fugitives de l’Amérique d’aujourd’hui, de coups de cœur et de coups d’œil.
Cette exposition est terminée depuis le 25 septembre 2004

Le rayon vert expose

Du 5 juin au 14 juillet, et du 1er au 25 septembre, la galerie associative nantaise située sur la Butte Sainte-Anne expose d'autres oeuvres de ces artistes "naturalistes".

" ... Certains artistes, heureusement, quittent parfois les villes, grimpent dans les montagnes et dorment sous les étoiles !
Humblement, ils observent et décrivent le monde animal et végétal. Ils témoignent d'un autre regard sur la vie. Ils poursuivent le chemin des Audubon, Cuvier et Buffon. La singularité de leur démarche, par l'approche scientifique, la simplicité du geste et l'efficacité du trait, nous abreuve de quelque chose d'essentiel. Soudain, de Lascaux à nos jours, il n'y a qu'un pas, un trait sur un mur….
Aujourd'hui justement, le dessin naturaliste nous rappelle notre lien avec la terre et nos origines.
Il recentre nos préoccupations fondamentales et interroge notre rapport au monde. ..."


Cécile Nivet, directrice de la Galerie

 

haut de
la page
haut de
la page
haut de
la page
haut de
la page
haut de
la page
une exceptionnelle collection d'oiseaux
des dessins inédits d'Audubon
des aquarelles et gravures d'Audubon
des lettres d'Audubon redécouvertes
l'art naturaliste aujourd'hui