Audubon
peintre, naturaliste, aventurier

> Audubon (introduction)
> Le peintre des oiseaux
> Jean-Jacques Audubon au Muséum de Nantes
> Sur les pas d'Audubon à Couëron
> Autour de l'exposition
> Bibliographie sélective
> Les acteurs du projet
> L'exposition en quelques vues ...

"La Gerbetière", sa maison d'enfance

L'enfant grandit librement au cœur d'une campagne sauvage, un environnement riche et préservé, où s'ébattent oiseaux et animaux ramenés des tropiques par les navigateurs. Il dessine déjà, maladroitement de son propre aveu : « loin de me décourager, écrira plus tard l'artiste, ce désappointement irrita ma passion. Plus mes oiseaux étaient mal dessinés et mal peints, plus les originaux me semblaient admirables ».

De son retour de Saint-Domingue en 1788 jusqu’au début des années 1800, l’enfant Jean-Jacques Audubon vit à Couëron où son père, capitaine de navire pour le compte de marchands nantais, y a acquis avant la Révolution, la propriété de « La Gerbetière ». C'est dans ce lieu situé sur le coteau du quartier de Port-Launay que la famille Audubon aime à retrouver ses amis : chirurgiens de bord, négociants et marins, tous passionnés de botanique et d'histoire naturelle.
De « La Gerbetière », Audubon écrivait : « la belle propriété de mon père était située en vue de la Loire… Je la trouvais délicieuse… Tout ce qui en faisait partie me semblait d'une classe supérieure ».

Le docteur Charles-Marie d'Orbigny, médecin de famille, va encourager l'adolescent dans sa démarche, lui ouvrant l'esprit à une approche plus scientifique de l'ornithologie, lui faisant découvrir la grande œuvre de Buffon.

En rachetant ce logis en juin 2003, la Ville de Couëron et la Communauté urbaine de Nantes font entrer dans le patrimoine public un lieu symbolique, témoin de la vocation d'ornithologue et de peintre de cet illustre Couëronnais.
Planche enluminée de l'Histoire Naturelle des Oiseaux de Buffon,
Geai bleu- planche 529